Groupe La Sociale

FEDERATION ANARCHISTE

Rennes

 

Zone de Texte:   


 

 

 

 

 

 

Le déclic ?

 

Cette journée du 10 mars peut incontestablement constituer un point d’appui pour le mouvement social.

 

La jonction est possible

 

Elle donne la possibilité de faire la jonction, dans la grève, entre les salariés du public, ceux du privé voire même avec la jeunesse lycéenne et étudiante.

 

Par son ampleur prévisible, elle peut ressembler à ce qui s’est passé le 13 mai 2003, mais avec l’avantage considérable que cela se situe 2 mois plus tôt dans l’année.

 

La période actuelle, avec un peu plus d’acuité encore que d’habitude, étale au grand jour l’arrogance du patronat et des politiciens : oui les profits des grandes entreprises ont explosé en 2004, oui les salaires des grands patrons ont suivi la même évolution, oui les politiciens de tous poils ne vivent pas dans le même monde que nous… Et les mêmes se permettent de nous donner des leçons de morale, appellent à se « désintoxiquer » des dépenses publiques, des acquis sociaux, du code du travail, des statuts, des services publics, au nom d’un pseudo intérêt général qui correspond pile-poil à leurs intérêts très particuliers.

 

Et le 10 au soir ?

 

La question essentielle est là. Si l’on constate une mobilisation exceptionnelle le 10 au soir, doit-on retourner au travail le lendemain en attendant le prochain « temps fort », ou la prochaine manif du samedi à Bruxelles ou ailleurs ?

 

Beaucoup de salariés le savent et l’on vécu douloureusement en 2003. C’est cela qui a fait capoter le mouvement en diluant, dispersant, essoufflant et finalement bloquant la construction de la grève générale dont nous ne pourrons pas faire l’économie, tant les enjeux sont majeurs de part et d’autre.

 

Nul doute qu’il ne manquera pas de bureaucrates syndicaux ou de politiciens qui feront tout pour empêcher cette grève générale et ils ont du métier et des moyens. Déjà Chérèque, qui n’a appelé au 10 que du bout des lèvres (craignant notamment la jonction avec la jeunesse), s’est autorisé à proposer de changer la date pour ne pas gêner la délégation du CIO à Paris ! Pitoyable !

 

On ne discute pas avec une brouette, on la pousse !

 

Aux salariés, aux syndicats de base, de pousser tous ceux qui se mettront en travers de leur route, de contrôler au maximum le mouvement en fixant précisément les revendications, les mandats et les modalités de lutte.

 

Finalement, bien au delà de la question de savoir qui du oui ou du non l’emportera lors du référendum sur le projet réactionnaire et totalitaire de constitution européenne, la construction d’un véritable rapport de force (sans lequel rien de sérieux ne peut se faire) pourrait être la véritable bonne nouvelle de ce début d’année.

 

 

Fédération Anarchiste/ Groupe La Sociale

Local La Commune – 9 rue Malakoff – 35000 Rennes – Tél/Rep. 02.99.67.92.87 - Permanences au local « La Commune » les Mercredis et Samedis de 15 à 19h. Vente du Monde Libertaire en haut du marché des Lices le samedi à partir de 11h.

www.fa-rennes.fr.st

 

 

Accueil

Qui nous sommes

Nous rencontrer

Nous écrire

Le L.A.R.

Action & Agenda

Actualités & Archives

Théorie & Textes

Liens

CRASER-FA