L’ETAT VOUS PRESENTE…

Pour 2006,

Ses contrats frauduleux et scélérats

Avec dans les rôles principaux

Le CNE: le Contrat Nouvelle Exploitation

Le CPE: le Contrat Parfaite Escroquerie

Le RMA: le Revenu Maximum Arnaque

Et en exclusivité sous la rubrique flicage

 

Le système biométrique

Les gens du gouvernement sont des gens généreux. D’ une part. de nouveaux moyens sont mis en place pour nous fliquer toujours davantage, après les vidéos, et les cameras en ville, maintenant le dernier joujou en date est le système biométrique qui consiste à relever les empreintes rétiniennes des sujets, quand un salarié pointe au travail, son code rétinien est directement enregistré par ce fabuleux dispositif. Forcément pour ce qui est du contrôle des horaires c'est gagné !!! Mais le pire est que I'on retrouve désormais ces jolis petits boîtiers un peu partout (en usine, dans les cantines, et même jusque dans les lycées) niveau sécurité, on est servi. D’autre part, la grande mode pour ce début d’année est l‘avalanche de nouveaux types de contrats:

Le contrat nouvelle embauche (exploitation) conçu spécialement pour les entreprises de moins de 20 salariés. Ce soi disant «  CDI » signé De Villepin est une aubaine pour les patrons qui au court d’une période d’essai de 2 ans peut virer â tout moment la personne sans avoir à déclarer le moindre motif.

Le contrat première embauche (escroquerie) destinés aux jeunes de moins de 26 ans. celui-ci est pratiquement du même acabit que le précédent. c’est-à-dire de la main d’œuvre à prix réduit, de l’exploitation pour un max de profits. De bien belles étrennes pour les patrons, avec de plus de nouvelles exonérations de cotisations qui plombent le budget de la sécurité sociale.

Le revenu minimum d’activité (maximum arnaque) concerne lui les Rmistes, il est peut-être le pire et plus fourbe. Pendant toute la durée du contrat, le Rmi sera versé directement à l'employeur. Le Rmiste sera rémunéré au Smic horaire.. même s’il est qualifié. Le calcul des Assedic, quand à lui, sera calculé non pas sur le Smic mais sur la différence entre le Smic et le Rmi. Donc une fois les cotisations diverses retirées, il percevra moins à l’Anpe qu’au Rmi surtout s’il ne travaille que 26 heures (le minimum d’heures fixées étant de 26 le maximum de 35), sans compter qu’il ne percevra pas non plus d’indemnisation de précarité

Bonjour. les réjouissances !!! Une fois de plus, nos gentils dirigeants mettent le paquet et ne reculent devant rien pour nous appauvrir, nous fliquer, nous précariser encore plus. Il est évident qu’à  ce rythme là, on ne va pas combler le « déficit » de la sécurité sociale dû aux exonérations de la part patronale des cotisations sociales, ni espérer une retraite pour nos enfants, ni pour les plus jeunes d’entre nous. Ce qu’ils veulent c’est la disparition pure et simple du contrat de travail à durée indéterminé.

Mobilisons nous, manifestons, luttons

Nous ne sommes pas des chewing-gums

Ne nous laissons pas mâcher et recracher par les mâchoires du capitalisme

Les élections passent et les problèmes demeurent, voire s'aggravent car seule la lutte paie.

 

Fédération Anarchiste – Groupe La Sociale : Local « La Commune », 9 rue Malakoff – 35000 Rennes -   (. 02.99.67.92.87 – Permanence les mercredis et samedis après-midi de 15h à 19h.   Vente du Monde Libertaire sur les marchés dans le haut de la Place des Lices et place du Banat au Blosne le samedi de 11h à 13h               www.farennes.org   mél :  contact@farennes.org

 

Accueil

Qui nous sommes

Nous rencontrer

Nous écrire

Le L.A.R.

Action &

Agenda

Actualités & Archives

Théorie & Textes

Liens

CRASER-FA